AccueilVilles et villagesGurunhuel
 
Etymologie

Historique

Situation

A voir

Démographie
Didot Bottin 1894
Photos & CPA
Mairie La Mairie - 22390 Gurunhuel
Numéro INSEE 22072
Téléphone 02 96 21 81 15

Heures d'ouverture :

Jour Matin Après-midi
Lundi 9h00-12h00 14h00-17h15
Mardi 9h00-12h00 14h00-17h15
Mercredi    
Jeudi 9h00-12h00 14h00-17h15
Vendredi 9h00-12h00 14h00-17h15
Samedi 9h00-12h00  
Département Côtes d'Armor (Trégor / Goëlo - Bretagne)
Canton Belle Isle en Terre
Arrondissement Guingamp
Nombre d'habitants 383 hab. en 1999
Altitude 300 m
Superficie 1 957 hectares
Habitants Les Gurunhuellois


Etymologie

Nom breton : Ar Gun Run Uhel
Gurunhuel vient de l’ancien breton « cun » (sommet) et « run » (colline) et « uhel » (haut). Le bourg se trouve sur une colline culminant à 300 mètres.


Historique

Gurunhuel est un démembrement de l'ancienne paroisse primitive de Bourbriac. Gurunhuel (Gurnuhe) figure en 1380, dans l’un des comptes des bénéfices du diocèse de Tréguier. Gurunhuel est mentionnée comme paroisse dès 1486 (lors de l’enquête sur les biens du vicomte de Coëtmen).

Gurunhuel a élu sa première municipalité au début de 1790 et a été le chef-lieu d'un canton depuis cette époque jusqu'en l'an X (1802).

On rencontre les appellations suivantes : Guerenhuhel (vers 1330), Gurunihel, Gurnuhe (en 1380), Grunuhel (en 1444), Gurunhuel (en 1461, en 1465), Gurunhuhel (en 1486).(source infobretagne.com)



Situation

A l'ouest de la forêt de Coat-an-Hay - Entre Pont-Melvez au sud et Tréglamus au nord



A voir

1. L’église Notre-Dame (1594)
2. La chapelle Saint-Fiacre (XIV-XV-XVIIIème siècle). Chapelle gothique du XIVème siècle. Elle possède un transept de la fin du XVème siècle. Le chevet est du XVIème siècle. Le clocher mur possède une chambre de cloche surmontée d'une flèche de granite du XVIIIème siècle La cloche est du XVIIIème siècle. Cette chapelle a été restaurée à partir de 1970 par M. Delestre
3. La chapelle Saint-Jean Baptiste le Martyr (XVIème siècle), aujourd'hui en ruines. Le chevet date du XVIème siècle. La nef date du XVIIème siècle. Le clocher date du XVIIIème siècle. Sa construction est attribuée aux Hospitaliers de Saint-Jean de Jérusalem
4. Le calvaire du cimetière (XVIème siècle)
5. Les croix de Kerambellec (1759), de Saint-Bulat (XVIIème siècle), de Saint-Fiacre (XVIIème siècle)
6. La fontaine Saint-Jean et la fontaine de Saint-Fiacre
7. Les maisons du Coadic, de Kerbridou (1673), de Kerhenriette (1738)
8. 4 moulins à eau : Trobodec, Hebry, Coat-an-Marèques, Dourdu


Démographie

1793
1800
1806
1821
1831
1836
1841
1846
1851
1856
1861
1 000
886
934
913
1 185
1 358
1 373
1 450
1 480
1 320
1 424
1866
1872
1876
1881
1886
1891
1896
1901
1906
1911
1921
1 484
1 458
1 481
1 392
1 508
1 356
1 228
1 238
1 261
1 296
1 144
1926
1931
1936
1946
1954
1962
1968
1975
1982
1990
1999
1 164
1 079
974
861
770
683
591
508
440
404
383

Source : Ecole des Hautes études en sciences sociales

Didot Bottin de 1894

Voici ce que dit l'Annuaire Almanach sur la commune, appartenant au canton de Belle-isle-en-Terre (7 communes) qui compte 13 433 habitants en cette année.

Document extrait du site de René Fourmaux et publié avec son autorisation.

Notice des signes et abréviations



Photos & Cartes Postales
Si vous souhaitez un scan d'une de ces images, n'hésitez pas.


J'ai fait le relevé du monument aux morts,
il est disponible sur

 

Page crée par Gilles Gauthier Mise à jour le 18 décembre, 2008