AccueilVilles et villagesLa Couronne
 
Mairie Place de l'hôtel de ville 16400 La Couronne
Numéro INSEE 16113
Téléphone 05 45 67 28 11

Heures d'ouverture :

Jour Matin Après-midi
Lundi 8h30 / 12h00 13h30 / 17h30
Mardi 8h30 / 12h00 13h30 / 17h30
Mercredi 8h30 / 12h00 13h30 / 17h30
Jeudi 8h30 / 12h00 13h30 / 17h30
Vendredi 8h30 / 12h00 13h30 / 17h30
Samedi    
Département Charente
Canton La Couronne
Arrondissement Angoulême
Nombre d'habitants 6 861 habitants en 1999
Altitude 100 mètres
Superficie 29 km2
Habitants Les Couronnais


Etymologie

Le site était circonscrit de tous les côtés par des marécages, au pied d’une colline rocheuse, impropre à toute culture et où les bergers se rendaient pour y rencontrer, y discuter et éventuellement s’y disputer. Et c’est parce que dans le milieu du marécage, une seule éminence était saillante, que le nom de « Coronella » (Petite Couronne) puis « Corona » (la Couronne) furent choisis.


Historique

Selon certains témoignages, la date de création de la Paroisse de La Couronne remonterait à l'an 597. A cette époque, il y aurait existé une église collégiale, desservie par des chanoines réguliers de l'Ordre de Saint Augustin. Elle aurait été fondée par les rois francs qui succédèrent à Clotaire, fils de Clovis.

A l'origine, la paroisse de La Couronne s'appelait : " Saint Jean de la Palud " (" Palud " signifiant " marais " ou dans certaines contrées " terre d'alluvion du fond des vallées ").

Son territoire se trouvait situé au fond d'une dépression marécageuse, une plaine basse dominée à l'orient par de petites collines et des plateaux (que nous appelons " Chaumes ").

Elle était constituée d'une multitude de petits villages et de lieux-dits : les " Airaux ", " Puy Brandet ", " Chez Penaud " et " Chez fayard " pour les premiers, puis " Bruty ", " l'Oisellerie ", " Pinotière ", " Chez Baré ", " La Courade ", " Chez Gaudin ", " Chez Galand ", " Chez Séverin " etc. …

Le sol de la paroisse, plutôt pauvre était surtout habité par des " pasteurs ", c'est à dire des bergers.
Plus tard, sous Louis XIV, une décision importante allait lui procurer un outil de prospérité : " le tracé de la route d'Aquitaine et des Espagnes " qui deviendrait notre actuelle " Nationale 10 ".


Armoiries

Ecu chargé d'un chameau passant chargé d'un bat, accosté de deux fleurs de lys, et soutenu d'un lambel inversé de trois pendants. Le lambel est lui-même soutenu par l'inscription : 12 maii 1118.

Au dessus du blason se lit l'inscription :
"Primis Lapidis Positione"

Les armes de La Couronne nous rapportent une histoire qui se serait passée, un 12 mai 1118. Il s'agit de la date de la fondation de l'abbaye de La Couronne, lieu autrefois nommé La Palud, parce qu'il était élevé au milieu des marais.

L'origine du chameau réside dans un petit bas relief, carré, de 0,27cm², et d'éxécution romane retrouvé sur un mur des ruines de l'abbaye. Il représente un camélidé, portant sur son dos un bat chargé d'une pierre de taille, confirmant anisi la tradition, qui dit que les matériaux de construction de l'église ont été apportés à dos de chameau.

Les fleurs de lys représentent la Vierge. L'abbaye étant sous le vocable de Notre Dame.

Pour la dernière petite pièce, appelée lambel, je n'ai pas vraiment de solution, si ce n'est une hypothèse un peu farfelue. Le fondateur de l'abbaye se nommant Lambert, j'ai pensé qu'il pouvait y avoir un rapport entre le mot lambel et Lambert, et que l'on aurait donc représenté pour celà un lambel à l'envers...(l'embert)

Ce blason est parfois représenté rouge avec les pièces blanches.

Il peut se voir sur les panneaux signalant l'entrée dans la commune.

source : Les blasons de Charente de J.M. Ouvrard



Situation



A voir

1. château de l'Oisellerie (XV-XVIème)
2. L'église Saint-Jean-Baptiste (XI-XIIème)
3. Ruines gothiques de l'abbaye (XVème)


Photos

 

Page crée par Gilles Gauthier Mise à jour le 18 décembre, 2008